loading ...

 FR  US  Accueil
Juin 2021
Lun.Mar.Mer.Jeu.Ven.Sam.Dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
Après le coup de maître réalisé avec "Le Dieu Vagabond", F. Dori revient pour une nouvelle histoire mythologique autour du thème de l'Annonciation. Chaque case est magnifique, le récit est truffé de références et les anachronismes délicieux.
Et si l'univers Marvel rencontrait Harry Potter ? C'est ce que proposent de manière originale et intelligente H. Ramos et S. Young dans cette agréable BD pleine d'aventure, de magie et de super-héros-enseignants ! A partir de 10-12 ans sans problème.
Quand un western fait une sortie de route et devient une chronique quotidienne, puis un road-trip agrémenté de substances hallucinogènes, alors, oui, on peut réellement dire que notre héros est sur une fausse piste. Un super One-Shot signé Duhamel.
Un ouvrage fort et emouvant sur un thème difficile mais nécessaire. S. Revel et T. Rojzman livrent un conte moderne qui prend au tripes et montrent que le fléau des abus d'enfants ne pourra être vaincu que par une libération de la parole.
2e album de cette très belle série dont le premier tome nous a beaucoup plu et surpris. Centrée sur l'histoire d'amour de la soeur cadette, Cassiopée, les vacances d'été risquent d'être plus agitées que d'habitude. Le dessin de Barbucci est toujours top.
Deuxième épisode de cette trilogie complètement folle et dejantée de Pat Perna et Debouel. Un western moderne rock'n'roll, matiné de Ramirez, saupoudré de Tarantino, avec de l'action comme dans Streamliner ! Un BD qui se lit pied au plancher !

Les Coups de Coeur de Matthieu





 PEER GYNT (SOLEIL METAMORPHOSE)
 SERIE PREVUE EN 2T (ANTOINE CARRION)
Adapter du théâtre en bande dessinée n’est pas si simple.
Et quand il s’agit d’une pièce norvégienne, de cinq heures en vers et en musique, la gageure parait monumentale. Pari réussi pour Antoine Carrion qui insuffle à son adaptation de Peer Gynt (par Erik Hibsen) une poésie virevoltante qui nous saisie et nous émeut.

Ses dessins superbes, sorte de version romantique et noire de Miyazaki, sont servis par une maquette splendide qui simule admirablement lever et baisser de rideau et changements d’acte. La traduction est également soignée et l’ensemble nous rend impatients de découvrir le livre deux qui reprendra les actes quatre et cinq de la pièce.


 LE LONG DES RUINES (2024)
 RÉCIT COMPLET (PERRODEAU)
Dans un futur proche, un homme est appelé pour rentrer dans l'esprit d'une jeune fille afin de la sortir de son coma profond. Comme dans Inception, son territoire mental est alors matérialisé par une steppe sauvage où des pillards mènent la vie dure aux derniers survivants. Pourquoi l'esprit de la malade a-t-il engendré autant de violence ? C'est la question que se pose la sœur de la malade qui a accompagné le héros. Jeremy Perrodeau nous tient en haleine par une chasse tendue et intrigante avec un sens magistral de l'espace et du temps. Ce bel objet est servi par un dessin à la ligne claire stylisée et efficace qui peut rappeler celle de Brüno. A lire et à relire tant le récit, sans en avoir l'air, interroge en profondeur.


 BIX (LA PASTEQUE)
 ONE-SHOT (SCOTT CHANTLER)
Scott Chantler, l'auteur de Deux Généraux nous revient avec BIX aux Editions de La Pastèque. Il s'agit de la biographie tragique de Leon Bismarck Beiderbecke (1903-1931), pianiste, trompettiste et compositeur autodidacte des prémices du jazz.  Personnage d’abord oublié devenu par la suite légendaire, il mourut jeune, alcoolique et tuberculeux après une vie où son seul moyen d’expression fut la musique, notamment envers une famille qui rejetait sa passion. Bix étant incapable de communiquer, l’auteur a choisi une narration muette. Le dessin d’une grande élégance, suave mais expressive, est proche de celui de Seth. Le plus remarquable dans cette œuvre est le découpage. Lorsque Bix traverse des phases de vie monotones, les scènes sont représentées par cinq vignettes de format identique sagement alignées par page. Lorsque que le héros se met à jouer c’est alors une explosion de notes, donc de cases, de tailles et de formats différents qui virevoltent aux quatre coins de la planche comme des accords sautillants. La rencontre avec Luis Armstrong est magnifique. Le temps s’écoule différemment dans cette BD selon les étapes et les humeurs de la vie du musicien et une fois refermée, nous n’avons qu’une envie, écouter les compositions de Bix et en apprendre plus sur cette vie singulière.


 CASTELMAURE (DELCOURT)
 RECIT COMPLET (TRONDHEIM / ALFRED)
Trondheim et Alfred, deux auteurs majeurs de la scène BD actuelle, nous livrent un conte médiéval d’archétypes classiques (un récitant, une sorcière, la malédiction d’un royaume, etc.) mais aux thèmes modernes tels que la bonne gouvernance et l’importance du récit et des sujets éternels tels que la filiation et la destinée. On trouve beaucoup de souffle épique dans cet album rythmé et dense, mais toujours lisible, et dans ce dessin dynamique et expressif, mais toujours artistique. Le sort d’enfants malformés et les tourments d’un père nous touchent à l’âme. A noter aussi les couleurs justes et la mise en page de belle facture qui rappellent les beaux livres anciens, illustrés et enluminés.


 NAPOLÉON DOIT MOURIR (SARBACANE)
 RÉCIT COMPLET (JB BOURGOIS)
Le Général de Caulaincourt, au destin particulièrement béni, convainc L'Empereur Bonaparte de se replier sur la Pologne, l'hiver russe menaçant sa Grande Armée postée à Moscou. Mais la soif de gloire de Napoléon va engendrer une armée de monstres chimériques que va devoir affronter l'Armée des Restes, celle des bannis, des oubliés, celle des sans-dents, qui "ne sont rien" et dont  Caulaincourt prendra la tête. Il y apprendra que l'on n’est pas courageux tant que l'on n’a pas eu peur et que l'on n'est pas vraiment en homme tant que l'on n’a pas souffert. Le trait funambule de Jean-Baptiste Bourgois, qui rappelle Sempé pour sa finesse et son élégance sans faille, nous ballade entre histoire et uchronie, entre fable philosophique et épopée onirique. La qualité de l’édition (papier, couverture et reliure) rajoute encore un peu de grâce à ce livre qui n’en manque pas.


 COCTEAU L'ENFANT TERRIBLE (CASTERMAN)
 RÉCIT COMPLET (MATTIUSSI)
Faut-il faire le procès de Jean Cocteau et relire son testament ? Si aujourd'hui la postérité du réalisateur de La Belle et la Bête et l'écrivain des Enfants Terribles est incontestée, il n'en fut pas toujours de même et sa légitimité fut mise en cause par certains qui voyaient plus en lui un mondain dilettante qu'un touche-à-tout de génie.
Laureline Mattiussi (La Lionne, L'île au Poulailler) déploie ses encres magnifiquement expressives et oniriques pour dresser un portrait sur plusieurs plans de réalités. La vie biographique de l'artiste est ainsi mêlée à ses rêves, à ses créations, à ses délires d'opium ou à ses transes de spiritisme. Cocteau lui-même avouait ne pas être totalement sûr de la réalité dans laquelle il vivait.
Formidable réussite que cet album qui remplit son rôle pédagogique sur l'homme mais qui restitue surtout l'essence intime de sa démarche artistique.


 JUANALBERTO MAITRE DE L'UNIVERS (EDITIONS DU CANARD)
 SERIE EN COURS (ROOSEVELT)
Dans un style graphique époustouflant de maitrise et de poésie, qui ne va pas sans évoquer les années 80 de Caza ou Nicole Claveloux, Jose Roosevelt (de la série CE) nous livre une digression sur un canard créateur démiurge qui doit arbitrer les conflits entre les races galactiques intelligentes. Drôle et surréaliste, on pense au Guide du Voyageur Galactique de Douglas Adams et on se régale de cette rêverie loufoque qui nous émerveille et n'est pas dénuée de sens.




 CITÉVILLE / CITÉRUINE (CORNÉLIUS/MATIÈRE)
 ONE-SHOT A LIRE ENSEMBLE ! (JÉRÔME DUBOIS)
Jeune auteur à la clairvoyance cinglante et à l'humour tranchant, Jérôme Dubois (Tes Yeux ont vu en 2017), nous livre deux nouveaux albums en mode miroir déformant. L'un, CITÉVILLE, paru chez Cornelius, éditeur installé à Bordeaux, nous présente une dystopie drôle, noire et glaçante sur le devenir de nos villes et la manière de les (non) habiter, perdu entre Jobland et Pôle Enfant. L'autre, CITÉRUINE, reprend case à case le même environnement... mais dénué de toutes présences humaines. Froideur ultime, effroi signifiant. Et exploit saisissant qui fera date pour nous comme pour Libération qui l'a prépublié cet été.


 LES PETITS BOLOSS (L'ASSOCIATION)
 ONE-SHOT (RUPPERT / MULOT)
Pour profiter pleinement de cet album, il faudra vous équiper d'un tube en inox, d'un mange-disque vinyle 45 tours et d'un stroboscope en 12 images par seconde. Véridique ! Mais c'est aussi lisible sans ce matériel et cet album, regroupant des parutions diverses depuis dix ans, est assez génial, fou et déconcertant. Ruppert & Mulot sont un peu des dandys - clowns qui aurait mangé Fabcaro, qui aurait mangé Bastien Vivès, qui aurait mangé Alfred Jarry. Leur trait élégant est techniquement impeccable et leur humour d'apparence désinvolte ou foutraque est souvent tranchant quant à l'absurdité de nos comportements et de nos relations sociales. Et donc en achetant cet album vous aurez bien en bonus un jeu de société, des anamorphoses à découper (voir => http://succursale.org/anime ) et un manège en phénakistiscope (voir => https://youtu.be/OYlAQfnxqrU). Amusez-vous bien !


 MIND MGMT (M TOUSSAINT LOUVERTURE)
 SERIE PREVUE EN 3T (MATT KINDT)
Notre premier demi coup de cœur ! Scenario brillantissime et dessins pas du tout à la hauteur ! Sur une base classique, des jeunes gens aux pouvoirs psys recrutés par une organisation secrète para-étatique, Matt Kindt (Grass Kings, Dept H) nous livre une haletante chasse à l'homme mondiale avec trois idées par page et une édition très travaillée. Proche du film Scanners, cette trilogie traite aussi du pouvoir de l'influence: celles psychologique des personnes ou celles sournoises des médias et des publicités, etc. Fascinant.


 L'ODYSSEE D'HAKIM T3 (DELCOURT)
 SÉRIE EN 3 TOMES (TOULME)
La trilogie L'Odyssée d'Hakim (chez Delcourt) qui s'est conclu ce mois-ci aura fortement marqué la librairie. Notamment pour avoir été un des très rares livres à avoir collecté les 4 coups de cœur de vos quatre libraires. Le principe en est simple : Fabien Toulmé, auteur complet, a voulu en savoir plus sur le drame des migrants syriens toujours trop rapidement évoqué en trois minutes au JT du soir. Il a fait la rencontre de Hakim et de sa famille en France et l'a interviewé durant de longs mois afin de raconter pas à pas son terrifiante périple. Exceptionnelle de précision, d'empathie, de véracité et de pédagogie, cette bande dessinée au trait clair et rond est une œuvre essentielle pour nous aider à comprendre les rouages d'un drame humain et à ouvrir nos cœurs à ceux qui traversent le monde pour fuir l'horreur et trouver refuge chez nous. Un livre indispensable qu'il faudrait mettre au programme de chaque lycée.


 LES POUPEES SANGLANTES (ATRABILE)
 ONE-SHOT (PRETESEILLE)
Librement inspiré de Gaston LEROUX (Rouletabille), ce récit choral à la narration polyphonique et à l'écriture virtuose nous trouble par son traitement dérangeant des thèmes de la création, de l'identité, de l'amour impossible, de l'image de soi et des autres. Le dessin "rétro", précis et élégant de Benoît Preteseille est troublant...


 GRAND ORIENT (SOLEIL)
 ONE-SHOT (DENIS / FRANC)
J'ai beaucoup appris sur ce qu'est concrètement la franc-maçonnerie aujourd'hui, loin des clichés à sensation. Cette comédie aux dialogues pertinents et au dessin efficace m'a surpris à plusieurs reprises par la subtilité de son propos et l’ambiguïté crédible des protagonistes et de leurs enjeux. A découvrir.


 LE MYSTÈRE DE LA MAISON BRUME (MAGNANI)
 ONE-SHOT (MOUCHET)
Trois voisins envieux d'un lotissement partent explorer l'intriguant manoir du quartier. Aventure énigmatique reprenant des codes du jeu vidéo (vue subjective & carte de progression) avec trois styles de dessins différents pour chaque personnage. Une variation innovante et philosophique sur le thème de la jalousie et des âmes noires.


 PESTE(VIDE COCAGNE)
 RECIT COMPLET (GAUVAIN MANHATTAN)
Du médiéval-fantastique sur la haute couture et la chasse responsable ? Prime de l'originalité et pari réussi pour  un premier album pétri de talents ... malgré quelques maladresses ! Son récit épique, ses crayons noirs et rouges aux textures riches, ses compositions très graphiques et ses inspirations aussi variées que Rembrandt ou J.P. Gautier donnent une élégance folle à son œuvre.


 LIEUTENANT BLUEBERRY (DARGAUD)
 SERIE EN COURS (SFAR / BLAIN)
Défi monumental que de se comparer au maître Giraud / Moebius. BLAIN fait taire les sceptiques, il garde la vigueur et l’émotion de son style mais respecte l'esprit de la série. Scénario tendu, par moment haletant, personnages féminins et seconds rôles très marquants et dessins vraiment superbes, que ce soit le rendu des paysages désertiques, le mouvement des chevaux ou les gueules cassées de l’Ouest sauvage. Seul bémol, quelques dialogues faibles ou redondants. Mais saluons le risque assumé … et sa réussite ! Vivement la conclusion au tome 2.



 LA BALLADE DU SOLDAT ODAWA (CASTERMAN)
 ONE-SHOT (APIKIAN / ROSSI)
Un chimérique tueur indien sème la terreur dans les tranchées allemandes en 1917. Des pilleurs d'églises déserteurs renégats croisent sa route. Une vision inédite de la grande guerre portée par la maestria graphique de Rossi à son sommet. Un final magistral pour une réussite totale.


 CLYDE FANS (DELCOURT OUTSIDERS)
 ONE-SHOT (SETH)
20 ans... c'est le temps que Seth a consacré à cet album qui, dixit, aura changé sa vie. D'une beauté formelle exceptionnelle (Seth est designer de formation), le contenu n'en est pas moins fascinant. Les relations entre le temps et la mémoire, entre le vécu et le ressenti, entre l'hyper et l'infra sensibilité au monde et aux autres sont ici explorées avec une acuité et une poésie exceptionnelles. Les thèmes de la décrépitude et du repli dans un cocon (qu'il soit réel ou mental) nous concernent tous. Un moment de lecture à la fois fluide et exigeant pour un roman graphique déjà indispensable.


 SENSO (DELCOURT MIRAGE)
 ONE-SHOT (ALFRED)
Après son émouvant Come Prima, dans la veine du cinéma néo-réaliste italien, ALFRED, Fauve d'Or à Angoulême, revient avec SENSO, une histoire sentimentale et poétique dans l'esprit de la "comédie à l'italienne" chère à Loren, Cardinale, Gassman et Mastroianni. Unité de temps, de lieu et de personnage pour cette quasi pièce de théâtre dont le décor (et l'acteur principal) est le parc d'un pittoresque vieil hôtel de luxe italien. Une nuit d'été propice aux jeux de l'amour et du hasard pour un protagoniste qui se laisse emporter bon gré mal gré, en maugréant, par le tourbillon de la vie. Avec quelques thèmes connexes sur le buzz internet (et des chemises arrachées !) ou sur la néo-extrême-droite italienne, Alfred nous offre une promenade nocturne charmante et touchante dont nous ressortons plus légers.


 LE DETECTION CLUB (DARGAUD)
 ONE-SHOT (HARAMBAT)
Harambat nous avait régalé avec Opération Copperhead, il nous enchante ici avec un "polar sur le polar", une intrigue à tiroir malicieuse et jubilatoire. Ses dialogues cisélés, en particulier dans la bouche d'Agatha Christie et Chesterton, nous ravissent et son dessin simple mais clair est charmant. Une réussite totale autant pour les néophytes du genre que pour les experts qui se délecteront des nombreuses références !


 NO DIRECTION (SARBACANE)
 ONE-SHOT (MOYNOT)

A la manière de Tueurs-nés mais en plus profond, plus crédible et plus subtil, les encres noires de E. Moynot donnent corps avec réalisme à une galerie de personnages laissés pour compte de l’Amérique désœuvré. Un road-trip certes violent... mais les relations ados-adultes le sont toujours non ?



 KARMA CITY 1 et 2 (DUPUIS)
 SERIE EN 2 TOMES (GABRION)

Idées originales, récit fluide, intrigue haletante, dessins limides et belles couleurs, que de qualité pour ce très bon polar d'anticipation !



 KAROO (DELCOURT)
 ONE-SHOT (BEZIAN)

Magistrale adaptation du roman de TESICH par Frédéric BEZIAN. Un script-doctor usé doit remanier un film pourtant parfait... une histoire de rédemption familiale va bouleverser son travail et sa vie. L'auteur transcrit comme personne les états d'âmes de ses protagonistes. Son trait fin et anguleux renouvelle l’expressionnisme en BD. Sans trahir de secret, Bezian a découvert que le roman KAROO était lui même inspiré de ... chuuuut !  A lire absolument.



 BOUVAERT (CASTERMAN)
 ONE-SHOT (SPRUYT)

Vivre son art ou vivre de son art ? Simon SPRUYT nous livre une digression libre sur la vie de Rubens et interroge les notions d'integrité, de vanité, d'orgueil avec beaucoup de finesse et de subtilité (qui méritent une deuxième lecture). Son crayon pourtant si moderne rend hommage avec élégance aux compositions classiques de la peinture du XVIIème siècle. Totale réussite.



 IN WAVES (CASTERMAN)
 ONE-SHOT (AJ DUNGO)

Émouvant et étonnant récit de vie sur l'amour, la maladie, la mort... et le surf. Quand l'ivresse amoureuse se love dans les rouleaux, quand le chagrin s'oublie dans l'immanence de l'océan. La pureté du trait de AJ Dungo lui donne la douceur et la force nécessaires pour nous toucher au plus profond.



 WALDO (LAPIN)
 ONE-SHOT (LORRAINE LES BAINS)

Sont-ce des maisons qui parlent ou des personnages qui n'existent pas ?

Waldo, chanteur star, ringard et détestable, est mort. L'autrice nous concocte une enquête fascinante, dont les absents sont très présents, sous forme de récit chorale drôle, absurde et touchant. Adoubé par FABCARO en personne.

Une belle et originale lecture d'été.



 LA MECANIQUE DU FOUET (FUTUROPOLIS)
 ONE-SHOT (DABITCH/GONZALEZ)
La vie d’Eugénie Guillou qui fut nonne pendant 11 ans puis tenancière d’un lieu où elle fouettait des messieurs au début du XXème siècle. Le scénariste Christophe Dabitch inclut ses propres doutes et pensées au récit et les dessins de Jorge Gonzalez explore et retranscrit la psyché ambiguë des protagonistes.


 MOEBIUS ŒUVRES INTÉGRALE(LES HUMANOS)
 ONE-SHOT (MOEBIUS)
Il a repoussé les limites de l'imaginaire, de la poésie et de la narration en bandes dessinées. Il tutoie la perfection sur tous les sujets, toutes les techniques, tous les formats. Je suis libraire en grande partie grâce à lui. 500 pages de bonheur pur.


 ROBINSONS Père & fils (Delcourt Mirage)
 One-Shot (Didier TRONCHET)
L'histoire vraie de Tronchet (J.C. Tergal, R. Calbuth) et de son fils des mois sur une île quasi déserte. Belle réflexion drôle et touchante sur la vie loin des smartphones et de l'agitation, sur le détachement du père par son ado, sur le temps qui s'étire...  


 Des Lumières dans la Nuit T2
 Série (Lorena Alvarez)
Un magnifique voyage onirique dans le monde de l'enfance et de son rapport privilégié à la nature. Un récit et une série qui posent de vraies belles questions, aux jeunes... comme aux moins jeunes. A feuilleter absolument tant c'est sublime.


 Les Damnés de la Commune, Tome 2 Ceux qui n'étaient rien (Edtitons Delcourt)
 Serie prévue en 3 Tomes (Raphaël MEYSSAN)
La seule BD dessinée par des auteurs décédés depuis plus de cent ans... puisque constituées de gravures d'époques collectées aux archives. Un exceptionnel témoignage sur l'histoire de la Commune de Paris .

 Un autre paysage (Edtitons Dargaud)
 One-Shot (Blutch)
Il faudrait convoquer Baltghus, Dega, Richter et Bacon pour bien appréhender l'art de BLUTCH. Diversité des techniques, des formats et des sujets... avec à chaque fois la même maîtrise et la même intensité. BLUTCH entre dans la cour des géants.
         


 SAINT ROSE, A LA RECHERCHE DU DESSIN ULTIME (FUTUROPOLIS)
 One Shot (MICOL)
La nouvelle bande dessinée de Hugues Micol (qui vient de signer un magnifique Art-book chez Cornélius, du nom de Whisky ). Ce One-Shot va entrainer l'auteur sur les rives du délire, à la recherche d'un de ses dessins subtilisé par une cigogne. Direction Macao, et toutes les références à la vie créatrice de l'auteur, ainsi qu'à ses lectures enfantines et ses inspirations. Hilarant !


 Xibalba (Editions 2024)
 Récit Complet (Simon Roussin)
Amérique du Sud, années 30. Un pilote de l'aérospatiale ramène le corps de son ami en Arizona. Suite à un crash dans la forêt mexicaine, il sera confronté au "retour des morts" dans une forêt mystique. Fresque intense, poétique et élégante par le petit prodige Simon Roussin.
 Polaris ou la nuit de Circé (Delcourt)
 Récit complet (Vehlmann/DeBonneval)
Un polar  en forme d'enquête sur la libido. Une oeuvre érudite et fascinante quelque part entre Eyes Wide Shut et Fight Club. Enfin une BD intelligente sur la sexualités, c'est si rare.

 Moi, ce que j'aime, c'est les monstres (Toussaint L'ouverture)
 Série en Cours, 1 tome paru
Une autrice qui pour sa première BD (à 45 ans !) gagne quatre Eisner Awards et bat les records de ventes aux USA, c'est du jamais vu !! Un récit virtuose, des personnages poignants et protéiformes, des moments de grâce absolue... La presse est dithyrambique, Matthieu aussi ...

 Charlotte Impératrice T1 (Dargaud)
 Série prévue en 3 Tomes
Le récit est maitrisé, les petites pointes d'humours sont délicatement disséminées pour détendre l’atmosphère. Le dessin de Bonhomme est superbe et certaines planches sont réellement magnifiques.

... mais aussi Léonard 52, Fire Force 179, Les Beaux Etés 6, Black Sad What's news ?, Banana Fish 3, Chiruran 1 & 2, Eden 3, Gil St André 14, ISS Sniper 1, La Nef des Fous 11, Les Géants 3, ...
A la présentation de la carte Jeune en caisse, vous aurez 5% de réduction sur le prix des livres, ainsi qu'un poster offert. (dans la limite des stocks disponibles)
Un super album de Cookie Kalkair (en dédicace le 19 juin) qui permet de découvrir l'auteur sous un jour nouveau. A travers les tatouages de son corps, il nous fait découvrir avec humour les pays et les situations où il les a fait faire. Rafraichissant.
Un superbe ouvrage sur le Dust Bowl aux Etats-Unis dans les années trentes, ces fameuses tempêtes de sable qui ravagent paysages et vie des habitants. Aimée de Jongh le raconte par le prisme d'un photographe à la recherche de sa propre vérité. Extra !
Clap de fin pour cetrte superbe saga de fantasy destinée à la jeunesse. A partir de 8-9 ans, laissez vos enfants voyager dans de super aventures, à la rencontre de héro.ine.s deavnt allumer des phares sur 5 planètes pour sauver leur univers. Merveilleux !