loading ...

 FR  US  Accueil

Tout sur La Langue du Diable


La Langue du Diable






Prix public : 23,00 €   

La loi Lang 81-766 du 10 Août 1981 stipule que le prix des livres, est fixé par les éditeurs.

Il est donc le même dans toutes les librairies.

Les éditeurs peuvent aussi modifier ces prix sans préavis.

The Lang Law 81-766 of August 10, 1981 states that the price of books, is set by the publishers.

It is therefore the same in all libraries.

Publishers may also modify these prices without notice.




Disponible

Paru le 09 Novembre 2018
Album BD de la Série : La Langue du Diable
Dessinateur : Andrea Ferraris
Scénariste : Andrea Ferraris
Editeur : RACKHAM
Collection : MORGAN
Genre : Drame
Public : Ados-Adultes
EAN : 9782878272291

Album BD en noir & blanc, Couverture Cartonnée
En mm : largeur 174, hauteur 247, épaisseur 28
240 pages

 Voir la couverture

 Voir une page



Canal BD l'a chroniqué .....


..... dans CANAL BD Magazine N°123




Juin 1831. A Sciacca, en Sicile, Salvatore et son frère Vincenzo, orphelins, vivent dans le plus grand dénuement dans une petite cabane côtière. Quand les maigres revenus de la pêche viennent à manquer, ils se voient contraints de travailler comme journaliers pour Don Paolo, qui, lui, a su sortir de la misère.
Un jour, une colonne de feu accompagnée de détonations fait irruption au large des côtes. En quelques mois, ce qui s’avère être le cratère d’un volcan en éruption va grandir et grossir, jusqu’à former une île.
Premier homme à la fouler de ses pieds, Salvatore s’entête à en revendiquer la propriété contre vents et marées. Mais ce petit territoire attise les convoitises des scientifiques et des grandes puissances, suscite des enjeux politiques de taille, et voit défiler les expéditions…

Inspiré de faits réels, La Langue du Diable retrace l’histoire de cet îlot éphémère, qui repose depuis décembre 1831 sous huit mètres de profondeur, et dont la question de la souveraineté fait encore débat aujourd’hui.
Le dessin charbonneux fait ressortir l’âpreté de la vie sur ce bout de terre qui pousse les hommes les uns contre les autres…

Un ouvrage très documenté, qui présente même quelques pages du journal de bord du géologue français qui s’est rendu sur place à l’époque.

Ce qu'en dit l'éditeur .....


Le 2 juillet 1831, une éruption volcanique fait émerger une île dans le bras de mer qui sépare la Sicile de la Tunisie.
Sa souveraineté est aussitôt disputée. Dès que la nouvelle se répand, l’Angleterre y dépêche un bateau et la France y mène une expédition scientifique. Tous veulent être les premiers à planter leur drapeau sur le point le plus élevé de cette nouvelle terre.
Mais, ce jour-là, c’est Salvatore, humble pêcheur du tout proche port de Sciacca de sortie en mer, qui a assisté à la naissance de l’île. Quelques jours plus tard, attiré par le spectacle grandiose de l’éruption, il revient sur les lieux et pose son pied sur la terre brûlante. Il en ramasse machinalement un gros caillou avant de rentrer au port.
La nouvelle de l’exploit de Salvatore s’ébruite et Ferdinand, roi des Deux-Siciles, voyant d’un très mauvais œil l’intrusion dans ses domaines de deux grandes puissances, fait convoquer Salvatore par un de ses fidèles : cette terre est sicilienne, un Sicilien y a posé le pied en premier et ce caillou en est la preuve !
On propose donc à Salvatore d’en devenir le gouverneur. C’est une chance inespérée ; Salvatore n’y voit que la fin de ses peines. Il sera riche, puissant et pourra enfin épouser la belle et inaccessible Antonia…
Images : © RACKHAM / Andrea Ferraris
Share |
Nous écrire   Nous écrire à propos de cette fiche

L'avis des bd.nautes ....



Pas encore de critiques, soyez le premier à donner votre avis !


Cliquez ici pour mettre votre avis !!!!