loading ...

 FR  US  Accueil

Tout sur Je suis Née dans un Village Communautaire


Je Suis Née dans un Village Communautaire






Prix public : 19,90 €   

La loi Lang 81-766 du 10 Août 1981 stipule que le prix des livres, est fixé par les éditeurs.

Il est donc le même dans toutes les librairies.

Les éditeurs peuvent aussi modifier ces prix sans préavis.

The Lang Law 81-766 of August 10, 1981 states that the price of books, is set by the publishers.

It is therefore the same in all libraries.

Publishers may also modify these prices without notice.




Disponible

Paru le 03 Janvier 2019
Album BD de la Série : Je suis Née dans un Village Communautaire
Dessinateur : Kaya Takada
Scénariste : Kaya Takada
Editeur : RUE DE L'ÉCHIQUIER
Collection : RUE DE L'ÉCHIQUIER BD
Genre : Documentaire-Encyclopédie
Public : Ados-Adultes
EAN : 9782374251356

Album BD en noir & blanc, Couverture Souple avec Rabats
En mm : largeur 170, hauteur 240, épaisseur 24
288 pages

 Voir la couverture

 Voir une page



Canal BD l'a chroniqué .....


..... dans CANAL BD MANGA Mag' N°70




Kaya Takeda a vécu toute son enfance, jusqu’à l’âge de 19 ans, dans un village communautaire à éducation très alternative.

S’il n’y avait aucune propriété, ni de porte fermée, la punition corporelle était de mise et parents et enfants étaient séparés.

Le village sectaire a tout d’un environnement plus que discutable.


..... dans CANAL BD Magazine N°124




Kaya a eu une enfance hors normes, séparée de ses parents, subissant le formatage de pensée et les brimades. Elle est un des enfants japonais élevés dans un village communautaire.
Utopie héritée des idées libertaires des années 70, le village est une communauté rurale alternative autosuffisante. Une belle idée humaniste, mais dans la pratique…
Même sans gourou, le résultat est le même : c’est une organisation sectaire. Pas d’argent, pas de liberté individuelle, le travail constant dès l’enfance, pas de jour de repos et les familles séparées.
A l’heure où les impératifs écologiques nous intiment de revoir nos organisations de sociétés, les villages communautaires pourraient séduire certains.

Ce livre est le meilleur vaccin contre ce qu’il ne faut pas faire ! Avec ce récit autobiographique, la mangaka raconte tout, bien qu’elle tente de minimiser l’aspect négatif qui saute aux yeux : ce modèle est psychorigide…
Le poids d’une éducation faite d'incompréhension et de manque d’amour marque encore sa vie d’adulte.

Une lecture bouleversante.

Ce qu'en dit l'éditeur .....


Kaya Takada a vécu au Japon une aventure peu ordinaire : elle a passé toute son enfance et son adolescence au sein d’un village communautaire. Inspiré par les idées libertaires qui ont abondamment circulé dans les années 1970, le village atypique dans lequel elle a grandi était une communauté rurale alternative, aux mœurs à la fois innovantes et sévères : pas de propriété privée, des lieux d’habitation dépourvus de clés, des biens matériels partagés avec tous, etc.
Parallèlement à ces pratiques généreuses, le mode de vie était marqué par une rigueur monastique et un climat terrorisant : deux repas par jour seulement, des lieux de résidence séparés pour les parents et les enfants, des punitions corporelles pour faire régner une discipline de fer, etc. Aux yeux du reste du monde, la communauté était regardée comme un lieu étrange que les gens « ordinaires » appelaient « le Village », comme ils auraient dit « la secte »…
Images : © RUE DE L'ÉCHIQUIER / Kaya Takada
Share |
Nous écrire   Nous écrire à propos de cette fiche

L'avis des bd.nautes ....



Pas encore de critiques, soyez le premier à donner votre avis !


Cliquez ici pour mettre votre avis !!!!