loading ...

 FR  US  Accueil

Tout sur Frank Santoro




 Frank Santoro


Une de ses réalisations

Storeyville

Rayon : Albums (Labels indépendants), Série : Storeyville, Storeyville

Ce qu'en dit l'éditeur :

Situé dans les années 20, Storeyville décrit la quête initiatique de Will Good, un jeune hobo issu de l’Amérique de la Grande Dépression. Condamné à la débrouille, acoquiné avec des petites ...

  Suite ...

... frappes, et coincé dans les faubourgs de Pittsburgh, Will est impatient de déguerpir à la première occasion. Lorsqu’il apprend que son ancien mentor, un noir américain appelé Révérend Rudy, a été aperçu à Montréal, Will s’embarque dans une traversée de l’Est des États-Unis. Il retrouvera Rudy au terme d’un long périple, au moment ou celui-ci s’embarque pour une destination lointaine.
Storeyville est construit sur la trame du traditionnel récit d’apprentissage en hommage aux grands auteurs classiques américains. Storeyville fait ainsi écho aux nouvelles de Mark Twain, John Steinbeck et Jack London. Au regard du (relatif) classicisme de la trame de l’histoire, le dessin de Storeyville est étonnamment avantgardiste. Les illustrations et la composition des pages, réalisées dans un style brut qui tend parfois vers l’abstraction, s’inspirent à la fois des principes de l’improvisation jazz et de l’écriture automatique. « La première fois que j’ai lu Storeyville a été l’un des moments clés de ma vie d’auteur de bandes dessinées, je considère ce livre comme l’une des étapes importantes du développement de ce medium. » Extrait de la préface de Chris Ware.


 Frank Santoro



 Frank Santoro